jeudi 1 mars 2018

2022

La fin d'un monde, la naissance d'un autre.

Rien ne va plus ! De plus en plus de citoyens l'admettent. Les facteurs de risques, véritables processus en cours, sont de plus en plus évidents, de plus en plus visibles. Les médias traditionnels, corrompus, ont bien du mal à cacher la vérité. Pour qui sait écouter les silences et lire entre les lignes, ils donnent même l'impression de nous mettre progressivement au parfum.
Pour autant, la majorité bien pensante, formatée depuis trois générations et pourrie de confort, reste sans réaction face aux catastrophes annoncées.


Après plus de quatre années d'observation et de questionnement, j'ai été tenté, fin de l'année 2017, de déterminer une année butoir. Année durant laquelle l'humanité, dans son intégralité, subira un évènement majeur ayant des conséquences directes et spectaculaires sur la démographie mondiale.
Bien entendu, n'étant spécialiste en rien, il ne s'agit que d'une estimation toute personnelle.
Personnelle ? Et bien, non !
Par la suite, je me suis rendu compte que nombre de personnes, possédant une expertise dans des domaines particuliers, fixent également le terme de notre belle aventure en 2022.

Le problème du spécialiste est qu'il se focalise uniquement sur son domaine d'expertise.
Il faut pourtant voir les évènements déjà en cours et à venir comme étant les résultats du travail d'une énorme mécanique dont chaque rouage a une influence directe sur n'importe quel autre.

Mais quels sont donc ces facteurs de risques devenus processus ?
Dans un ordre de probable dangerosité et parmi tant d'autres, je citerai :
  • effondrement financier
  • effondrement monétaire
  • effondrement économique
  • perte de démocratie
  • flux migratoirs
  • effondrement culturel
  • guerre civile
  • guerre mondiale
  • pandémie
  • dérèglement climatique
Aujourd'hui, on répète sans arrêt à qui veux bien l'entendre que la croissance économique mondiale est à la hausse alors que toutes les places boursières dégringolent. Les médias de masse le disent !
Comment est ce possible ? Pour faire court, cette croissance est fondée sur de la dette.


Ce qui est vrai pour le monde économique l'est aussi pour les ménages.
Chaque fois qu'une entreprise privée ou une Administration paie quelque chose comme par exemple 1,00 € de salaire, elle s'endette de 4,00 €.
Chaque fois qu'un particulier dépense 1,00 € de son salaire, il s'endette à concurrence de 4,00 €.
Cela est dû au fait que les banques centrales émettent de la monnaie de singe à tours de bras pour soutenir un système désormais condamné à court terme.
Un jour, il faudra payer ! Pour rappel, en 2017, l'Europe a voté une directive permettant aux banques de geler vos comptes pour qu'elles puissent se servir.


Lorsqu'un système ne fonctionne plus, il faut réguler, ôter les pommes pourries du panier ou si l'on préfère, amputer le membre gangréné. Sauf que là, on est parti pour quelques générations de culs-de-jatte !
C'est ici que nous en arrivons aux guerres, aux migrations provoquées et aux futures pandémies.
Certains prétendent même que le dérèglement climatique est délibérément provoqué. Allez savoir.


J'adore les mystiques. Non pas que je crois aux prédictions de toutes sortes mais ils ont le don d'énumérer les calamités et de les relier entre elles.
Il est vrai qui si nous nous donnons la peine de lire les textes "sacrés" de toutes les religions, nous ne manquerons pas d'être interpelés par certains récits.


Enfin et pour terminer, je propose le petit scénario suivant. J'avais d'abord envie de le faire démarrer cette année mais, finalement, non !
Ma ligne du temps étant élastique et mouvante, je ne jouerai pas les Nostradamus trop prétentieux.


Le secteur privé va voir s'accélérer le mouvement des restructurations et des faillites. Les conséquences sociales seront de plus en plus aigües et provoqueront un effet domino sur l'économie.
L'Etat refondra drastiquement son système de sécurité sociale. Il votera de plus en plus de lois liberticides et réduira son Administration à peau de chagrin.
L'effondrement économique s'emballera. La Finance vacillera. Certains gros groupes et multinationales tomberont en entrainant dans leur chute le secteur bancaire.
Effondrement total de l'Economie, de la Finance, des monnaies et des Etats.
C'est à ce moment là qu'il y aura décidément trop de monde sur terre. Game over !
Dans l'espoir de récupérer les cacahuètes, les "grands" de ce monde provoqueront des guerres locales qui, rapidement, déboucheront sur la belle, la grande. J'ai nommé la mondiale. Sera t'elle lumineuse et vaporeuse ou simplement déguisée en guerre civile généralisée ?
Tous les circuits d'approvisionnement ayant déjà disparus depuis un moment, famines et épidémies seront de la partie.
L'Humanité perdra de 75 à 90% de son effectif. Nous sommes en 2022 !

Remarquez que la plupart de ces évènements dramatiques sont déjà en cours.


Comment peut-on envisager une telle fin ?
Parce que ce n'est pas une fin mais une renaissance. Même dans le pire des cas, l'Humanité renaîtra de ses cendres. Même le feu nucléaire ne parviendra pas à éradiquer toute la population mondiale.
Quoiqu'il arrive, il y aura toujours des survivants. Certains parleront d'élus. Moi, je préfère évoquer la préparation, l'adaptation et même la chance, dans une moindre mesure.

Mon scénario ne vous plait pas ? C'est votre doit mais alors, visionnez donc ce qui suit et prenez la peine de vous documenter.



Viktor,

Préparez-vous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire