jeudi 18 janvier 2018

L'argent colloïdal, antibiotique naturel

"Ne perdons rien du passé.
Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir."

Anatole France

L'argent colloïdal était utilisé largement, comme antibiotique, jusqu'à l'arrivée sur le marché du médicament, dans les années 1940, des antibiotiques de synthèse.
Il est capable de s'attaquer à la plupart des bactéries, virus et parasites.



L'argent a des propriétés germicides et tue efficacement de nombreux organismes unicellulaires sans porter atteinte aux êtres évolués.
Les produits à base d'argent ont deux avantages majeurs: ce sont des antibiotiques à large spectre et il n'y a pas encore de résistance associée.

La combinaison d'antibiotiques de synthèse avec l'argent colloïdal tue les pathogènes résiduels que les antibiotiques seuls ne parviennent pas à éradiquer.


De plus, on a constaté que les nanoparticules d'argent ont la capacité d'empêcher l'agrégation des plaquettes sanguines, et dons la formation de caillots sanguins. L'injection de nanoparticules d'argent a permis une réduction de 40% du taux de coagulation, sans effets secondaires apparents.

Avant 1938, on comptait plus de 60 préparations à base d'argent dans la pharmacopée. Les médicaments à base d'argent étaient les anti-infectieux les plus fréquemment prescrits par les médecins.

Un antibiotique tue environ 6 organismes pathogènes différents alors que l'argent en tue environ 650. De plus, les souches résistantes échouent à se développer en présence d'argent.



Compte-tenu de la crise des antibiotiques de synthèse et des pistes nouvelles entrevues lors d'expérience récentes, on peut prédire des utilisations nouvelles de l'argent, alors même que son champ d'application le place déjà parmi les remèdes les plus pertinents de tous temps.

Je vous conseille la lecture de l'ouvrage de Jeanne Perros aux éditions Guy Trédaniel.



Viktor,

Préparez-vous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire