jeudi 21 décembre 2017

Pacte énergétique

Surréalisme à la belge ?
Non. Un problème de physique sans solution satisfaisante.

Oui, il faut fermer nos centrales nucléaires devenues dangereusement obsolètes.
Non, il ne faut pas mettre de nouvelles centrale à gaz ou à charbon en service.

Il existe trois types d'énergies permettant la production d'électricité:

  • le nucléaire;
  • le fossile;
  • le renouvelable.

Plus personne ne veux de l'énergie nucléaire. La plupart des pays occidentaux planifient leur sortie du nucléaire. En Allemagne, par exemple, la fermeture des centrales nucléaires sera compensée par la mise en service de nouvelles centrales à gaz et à charbon très productrices de gaz carbonique.
Le fait que le gros des électeurs ont connu Tchernobyl et Fukushima ainsi que le lobbying exercé par les verts incitent les politiques à prendre des mesures plus "responsables".

L'énergie fossile tellement décriée a pourtant le vent en poupe puisqu'elle est la seule véritable alternative à l'énergie nucléaire.
Que proposent les fournisseurs d'électricité pour compenser la fermeture de nos centrales nucléaires ? La construction et la mise en service de nouvelles centrales à gaz !

N'en déplaise aux fervents partisans des énergies renouvelables, celle-ci ne sont pas des alternatives réalistes pour satisfaire la demande de notre société. Elles seraient envisageables uniquement si l'on prévoit des capacités de stockage suffisantes. Dans ce cas, pour une production de gigawatts identique, l'investissement serait huit à dix fois celui du nucléaire.
La Norvège, championne du monde de l'éolien (par habitant) mais sans capacité de stockage, est forcée de vendre une grande partie de sa production à prix plancher au Danemark. Lorsque le vent ne souffle pas, c'est le Danemark qui vend son électricité "gaz" à la Norvège au prix fort.


Sachant :

  1. que les risques liés au nucléaire sont jugés trop importants et que la gestion des déchets est problématique à très long terme,
  2. que les énergies fossiles sont trop polluantes et que les sources d'approvisionnement sont d'ailleurs largement entamées,
  3. que les énergies renouvelables ne permettent pas de répondre de manière cohérente à la demande,
il faut s'attendre à du tout grand n'importe quoi de la part de la classe politique qui est mal informée, irresponsable et corrompue.


Viktor,

Joyeux Noël.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire