vendredi 3 novembre 2017

Porter secours

"Tout citoyen est punissable de ne pas venir en aide à une personne exposée à un péril grave"
Code pénal, article 422 bis


Prendre soin d'une victime

Face à une situation inhabituelle et inattendue, le sauveteur mettra en oeuvre un ensemble de savoir-faire grâce auxquels il pourra gérer la situation au mieux et administrer à la victime les meilleurs soins possibles.
Les prérequis:

La maîtrise de soi
  • gérer ses propres émotions.
  • surveiller ses propos face à la victime, même inconsciente.
  • rester calme et posé.
  • agir avec tact et méthode.
L'empathie
  • être à l'écoute de la victime.
  • comprendre ce qu'elle ressent.
  • la réconforter.
Le respect
  • se présenter à la victime.
  • s'adresser directement à elle.
  • respecter sa douleur et ses angoisses.
  • être attentif à sa pudeur.
  • agir avec douceur.
  • lui expliquer ce qui se passe et ce qui va se passer.
L'écoute
  •  permettre à la victime d'exprimer ce qu'elle ressent.
  • répondre à ses besoins si possible.
  • respecter les silences.




Sauveteur mais pas médecin

Le sauveteur doit s'abstenir de tout exercice de la médecine. Ainsi, il ne peut en aucun cas administrer de médicaments à la victime. Toutefois, si la victime elle-même demande un médicament en sa possession, le sauveteur peut l'aider à le trouver dans ses affaires personnelles et le lui présenter.



Devoir de discrétion

En toutes circonstances, le sauveteur établira une relation de confiance avec la victime et fera preuve de réserve et de discrétion à son égard. Il préservera une confidentialité absolue quant aux soins qu'il lui prodiguera, à son état de santé, à sa vie privée ou à toute autre information le concernant.

Le sauveteur a toutefois pour obligation:
  • d'informer les ambulanciers, les infirmiers et les médecins qui prennent le relais, quant aux soins administrés.
  • de déclarer une naissance, la maltraitance d'un enfant.
  • de témoigner devant un tribunal s'il y est invité.

Prendre soin de soi

Certaines situations peuvent avoir des répercutions émotionnelles sur le sauveteur. Des symptômes tels qu'angoisse, tristesse, irritabilité, tendance à s'isoler, sentiment de culpabilité, impression répétitive de revivre l'évènement... peuvent apparaître.
Il est essentiel que le sauveteur y prête attention et n'hésite pas à exprimer son malaise à un proche, à un médecin, à un psychologue et/ou à un service de santé mentale.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire