jeudi 9 novembre 2017

L'or, l'assurance anti-crise

Nous vivons, actuellement, une crise systémique dont tous les précédents ce sont très mal terminés pour les populations concernées. Les chutes d'empires et guerres de masse jalonnent l'histoire de l'humanité.
Ni les banques, ni les gouvernements ne sont en mesure de contrôler le monstre qu'ils ont créé et cautionné. J'ai nommé la dette infinie qui creuse notre tombe, alimentée par une masse monétaire prolifique ne rassasiant pas son appétit exponentiel.
Quel que soit le gouvernement en place, cela ne changera rien !
Les peuples de tous les pays sentent bien l'impuissance des états à gérer cette crise globale. Ils se défient de plus en plus des politiques, des banques et de leur monnaie. C'est pour cela qu'ils cherchent des moyens sûrs de conserver leur argent.


Avec l'incertitude économique mondiale qui règne, les belges sont de plus en plus à la recherche de placements sécurisés. L'ambition des épargnants est désormais moins de faire du gain que de conserver leurs avoirs.

En 30 ans, l'épargne de précaution s'est consolidée en Belgique comme ailleurs. La nette progression de cette tendance ces dernières années est le symptôme d'un malaise économique profond que l'on désigne aujourd'hui sous le terme de "crise systémique".

La crise actuelle se distingue par cette nature systémique et par son retentissement sur l'ensemble des leviers de l'économie. Il s'agit d'une crise de la dette !
Cela conduit à une incertitude sur le futur économique des ménages. Les belges préfèrent désormais sécuriser leurs économies plutôt que de consommer.

Et l'or dans tout ça ? L'or est un actif durable !



  • L'or physique est tangible, concret, il possède une valeur qui lui est propre.
  • C'est un métal durable et inoxydable.
  • D'un point de vue économique, l'or physique ne se déprécie pas, contrairement aux devises ou à l'or papier.
  • L'or peut être refondu en plusieurs parties sécables sans perdre de sa valeur contrairement au diamant par exemple.
  • L'or est une assurance de liquidité. A n'importe quel moment, l'acheteur est assuré de pouvoir le revendre. IL faut néanmoins savoir que les pièces sont plus facilement négociables que les lingots.
Les banques étant à l'origine de la crise, l'argent des épargnants n'est donc plus en sécurité. Les comptes d'épargne, les assurances-vie et les autres produits bancaires sont en danger.
Comparativement aux produits dont les épargnants disposent dans leur banque, l'or est le seul "produit" dont ils ne peuvent être dépossédés. Le seul bien qui leur appartient réellement et qui ne risque pas de disparaître avec l'effondrement d'une monnaie.
L'or est un moyen de paiement universel et stable !

La pièce d'or est le placement or le plus accessible aux petits épargnants. Il n'y a pas de mauvaises pièces mais il y a des valeurs sûres sur lesquelles on peut compter quelle que soit l'époque.


Les pièces classiques, universellement reconnues, sont le Souverain britannique, le Krugerrand sud-africain, l'Eagle américain, la Maple Leaf canadienne et la Philharmonique de Vienne.
Elles s'achètent exclusivement sur le marché professionnel. Il faut néanmoins veiller à la bonne notoriété du revendeur. On trouve des services en ligne offrant suffisamment de garanties comme celui-ci.

Tant que les problèmes économiques actuels ne seront pas réglés, et ils ne le seront jamais de manière significative, l'or jouera à fond son rôle de valeur refuge et une ruée vers l'or est à envisager dans un proche avenir, faisant monter mécaniquement son cours.


Viktor

Préparez-vous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire