samedi 9 septembre 2017

Bon pied

Pourquoi avons nous besoin d'une ou de plusieurs bonnes paires de chaussures ?

Trois cas de figure:
  1. L'avenir ne nous réserve aucune surprise désagréable et l'achat d'une bonne paire de chaussures représente un bon investissement, un bon rapport qualité/prix.                       Lorsque j'étais enfant et ensuite adolescent, à une époque où la consommation était encore relativement raisonnée, mes parents prévoyaient un budget pour l'achat des chaussures. Une paire de "bottines" pour l'hiver, une paire de "molières" pour la bonne saison et une paire de "baskets" pour l'été. A l'époque, une paire de "molières" valable coûtait environ 6000FB soit 150,00€ actuels. Depuis, le marché de la chaussure a fort évolué. Exit la boutique gérée par un professionnel passionné et consciencieux au profit de la grande distribution. Je n'aborde bien sûr pas ici le marché de la chaussure de luxe qui explose le coût du cm2 du cuir et parfois du plastique. Si si ! Le résultat est qu'aujourd'hui, la plupart des gens se promènent avec des chaussures bon marché qui montrent des signes d'usure après seulement quelques kilomètres de marche.                                                                                                                                             
                                                                                                                                                      Pour mémoire, c'est la surconsommation d'articles de m***e qui nous vaut un monde de m***e. De plus, les conséquences médico-orthopédiques sont souvent désastreuses. Mal de dos, mal du siècle !
  2. La croissance économique ne reprend pas et notre pouvoir d'achat s'effondre. Dans ce cas, acheter de la qualité aujourd'hui est certainement synonyme d'économies futures.
  3. Dans l'hypothèse d'un effondrement économique et social brutal, au-delà de nos choix et décisions, la solidité et la fiabilité de nos équipements sera primordial. Que nous soyons forcés de nous déplacer dans l'urgence ou d'effectuer des tâches laborieuses, il vaudra mieux être très bien chaussés. L'expression "partir par les pieds" trouve certainement sa signification quelque part.
Quelles chaussures nous faut-il ?

Non Madame, vous n'êtes pas obligée de remplacer vos escarpins par des chaussures de haute montagne ! Quoique. Être capable de faire face à n'importe quelle situation à tout moment n'est pas un mauvais principe. Néanmoins, notre objectif n'est pas de courir un marathon ni de gravir le Mont Blanc.

Notre choix devrait donc s'orienter vers un type de chaussure polyvalente aux caractéristiques suivantes:
  • solidité
  • légèreté
  • bonne adhérence
  • bon maintien
  • semelle moyennement rigide
  • isolée et imperméable
Actuellement, deux types de chaussures satisfont à la plupart de ces qualités. La chaussure de randonnée et, dans une moindre mesure, la chaussure de trail.




Les matières

Le cuir est souple, résistant et relativement imperméable. De plus, il peut subir des traitements améliorant ces qualités.
Le nubuck est obtenu par sablage du cuir. Plus fin, il est plus respirant mais moins robuste que le cuir.



Le cuir synthétique, nettement moins cher  que le cuir naturel, est moins respirant et moins résistant. Son avantage est qu'il est moins sensible à l'humidité.
Le tissus procure une bonne respiration mais n'est ni rigide, ni imperméable. Son avantage est la légèreté.
Le plastique est à proscrire sauf pour les zones de renfort.

Les semelles

Les semelles internes et externes sont des éléments clés de la chaussure car elles font la jonction entre le pied et le sol.
Une bonne semelle interne réduit les chocs, la fatigue et les traumatismes. Les personnes portant des semelles orthopédiques veilleront à ce que les semelles d'origine soient amovibles.
La  semelle externe, généralement en caoutchouc, aura des crampons larges et moyennement profonds. Comme pour les pneus d'une voiture, gomme tendre égale adhérence et gomme dure égale longévité.

Imperméabilité, respirabilité et isolation

Sous nos cieux, vos chaussures devront être imperméables tout en permettant l'évacuation de la transpiration. Elles seront donc pourvue d'une membrane de type "Gore-Tex" située entre les couches intérieures et extérieures. Une chaussure qui évacue la transpiration, évacue également la chaleur.



L'isolation thermique sera donc assurée par cet accessoire indispensable qu'est la chaussette.

Le maintien. Haute tige ou basse tige ?

Une chaussure haute tige protège la cheville tout en imposant une contrainte au genou.
Une chaussure basse tige permet mobilité et rapidité.
Il n'est pas facile de faire un choix entre les deux options. En caricaturant, haute tige en milieu naturel et basse tige en milieu urbain.

Solidité et poids

Une chaussure doit être solide et fiable. Il n'est pas question qu'elle lâche en pleine action. De plus, vu le prix d'une bonne paire de chaussure, il est souhaitable de la garder le plus longtemps possible.
Une chaussure portée de nombreuses heures durant devrait être la plus légère possible.

Viktor

Préparez vous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire